‍Les différentes arnaques aux logements et leurs solutions

Votre logement pour télétravailler en remote, c'est votre petit cocon. C'est votre zone de confort où prendre vos repères. C'est là que se cristallise votre nouveau mode.

Quand vous avez besoin de travailler dans de bonnes conditions une bonne partie de la semaine, mieux vaut s'assurer d'avoir un logement convenable.

Malheureusement, les loueurs malhonnêtes ont pignon sur rue et n'hésitent pas à recourir à de multiples techniques pour gagner de l'argent sur le dos des malheureux voyageurs.

Chez Remoters, le logement est notre spécialité. Aujourd'hui, nos correspondants répartis à travers le monde entier sont les garants de notre expertise sur le marché immobilier local.

Voici les arnaques aux logements les plus courantes et comment les éviter.

Votre logement n'existe pas 😱

Essayez d'obtenir plus de renseignements par votre interlocuteur, dont l’adresse exacte pour localiser le logement sur Google Maps (merci la Street View).

Si vous n'avez vraiment pas confiance en ton loueur, demandez à un ami de faire une réservation aux mêmes créneaux. Si le logement est toujours annoncé comme étant disponible, méfiez-vous !

Le service client est inexistant 🤬

Sans service client, vous vous exposez à de vrais problèmes. Il est bien plus difficile de se faire rembourser ou aider quand il n’existe personne à contacter en cas de pépins, aussi bénins soient-ils. Demandez toujours quel sera votre interlocuteur sur place.

Si la réponse est vague ou qu’on ne vous donne aucun contact précis, réfléchissez-y à deux fois.

Le logement n’est pas conforme aux attentes 😞

Ce sont des choses qui arrivent. Les voisins font la fête tous les soirs. Le ballon d’eau chaude fuit. Il n’y a pas de chauffage en plein hiver. Il manque des équipements…

Dans la majorité des cas, il suffit de prendre des photos dès l’arrivée dans les lieux. Encore mieux, de convenir d’un état des lieux d’entrée s’il s’agit d’un hébergement géré par un professionnel du tourisme…

Assurez-vous de toujours lire les commentaires sur un hébergement, avant de le réserver. Encore mieux, faites confiance à des professionnels du milieu. En cas de litige sur place, ils pourront remédier aux problèmes ou vous aider à changer d’appartement.

Évitez les problèmes, faites confiance aux correspondants de Remoters. Ils connaissent particulièrement bien le marché local et vous permettront de slalomer entre les pièges. ­­­

Le prix est totalement abusif par rapport au coût de la vie local 🤯

Tout fier, vous débarquez dans un bar pour annoncer à vos nouveaux amis que vous ne payez que 800€ pour votre 40m². Manque de bol, ils en paient la moitié pour plus grand et mieux placé. Eux ont eu la bonne idée de comparer les offres avant le départ pour éviter les pièges. Le pire, c’est que ça ne leur aura pris que quelques minutes.

Il suffit de prendre un peu de temps pour fouiller les plateformes de réservation. Vous évaluerez ainsi le prix moyen pour un appartement, une maison ou un coliving de la catégorie recherchée.

Vous pouvez aussi consulter les guides de Remoters sur Barcelone, Londres, Malte, Cape Town (work in progress pour le reste), écrits par nos soins.

Le quartier est un coupe-gorges 💉

Généralement, les loueurs peu scrupuleux se gardent bien de vous prévenir de la dangerosité d’un endroit. Il existe des sites dédiés qui permettent d’avoir un bon avis sur la question.

Notre responsable communication se contente par exemple de taper sur Google, avant de réserver quoi que ce soit, “Is {nom du quartier} safe?”.

Plus globalement, pensez à checker avant le départ les conseils par pays sur le site du Ministère des Affaires Étrangères, et de vous inscrire sur Ariane. C’est un service gouvernemental qui vous recense comme étant en déplacement à l’étranger et vous alerte, ainsi qu'un proche renseigné par tes soins, en cas de crise.  

Le réseau wifi est aussi rapide qu’un train Français en période de grèves 🐌

Vous pouvez demander la vitesse en mbps du réseau local avant de louer un hébergement. Voire solliciter une capture d'écran d’un test réalisé sur Speedtest.

Il y a de nombreux coûts cachés qui font vite grimper la note 💸

C’est le cas de certaines destinations, comme Malte, où vous paierez l’électricité, l’eau et l’éco-taxe. Mais aussi des cautions prélevées sur plusieurs mois (en Espagne, notamment), des réparations qui vous incombent, etc.

Dans ce dernier cas, c’est évidemment une escroquerie. Sauf si vous avez volontairement cassé une partie du logement, ce n’est en aucun cas à vous de payer les aménagements non fonctionnels.

Quant aux taxes ou aux cautions, demandez à votre interlocuteur une transparence totale sur le sujet. Il doit les inclure sur le contrat de location, pour que vous soyez couvert en cas de problèmes.

Les hôtes sont très étranges 🔪

Il est déjà arrivé à un membre de l'équipe d'avoir un hôte qui venait le réveiller tous les matins, directement dans sa chambre et sans rien lui demander. Lorsqu'il partait en visite, l'hôte lui envoyait régulièrement sur WhatsApp “Where are you ?”. Il a rapidement fui l’endroit.

Généralement, les plateformes de réservation s’assurent de contrôler l’intégrité de leurs hôtes. Pour autant, le cas cité provient de la plus connue d’entre elles. Le plus simple est de consulter les avis laissés en ligne par les précédents occupants.

Ou encore mieux, de faire confiance à des plateformes qui connaissent personnellement leurs fournisseurs (dont une qui commence par un “R”, et finit par “emoters”).

Maintenant que vous en savez un peu plus sur les arnaques aux logements qui existent dans le monde entier, il n'y a plus qu'à. Pour toute question sur ton prochain séjour à l'étranger, réservez un créneau (gratuit) de 30 minutes et apprenez tout ce qu'il y a à savoir sur la destination de votre choix.